La “douche froide” n’a pas bonne presse dans notre langue : l’expression « prendre une douche froide  » indique une déconvenue, une déception, une confrontation douloureuse à la réalité, l’inconfort d’une prise de conscience brutale.

Et, de fait, le froid nous sort de notre chaud cocon tissé d’illusions pour nous confronter radicalement avec « ce qui est là, dans la réalité ». 

De ce point de vue, pratiquer la douche froide serait un entraînement à vivre dans la réalité telle qu’elle est et non telle qu’on se la crée…

C’est pas pour rien que la douche froide fait partie du rituel du matin dans le (kundalini) yoga ! 

Mais revenons à un aspect plus concret. Derrière l’idée de désagrément souvent associée à la douche froide (Une douche froide ? T’es dingue ! Ça, jamais !), il y a plein de bonnes choses à découvrir : des sensations agréables, des bienfaits pour la santé, des ressources pour le moral etc.

Veux-tu connaître ces raisons valables et encourageantes pour essayer la douche froide (du matin) ?  Voici une liste (non exhaustive) des bienfaits que t’apporte la douche froide :

Sur le plan physique, sache que la douche froide améliore la circulation sanguine.

Elle stimule les capacités cognitives.

Elle favorise la détente musculaire.

Elle augmente la réponse du système immunitaire.

Elle brûle des calories et transforme la « graisse inerte » en bon gras.

Elle améliore la qualité de la peau et la texture des cheveux. 

D’un point de vue psychologique (pardon pour ce classement réducteur puisqu’il est entendu que corps et esprit vont de pair…) :

La douche froide atténue la frilosité. Plus tu vas t’exposer au froid, plus tu vas t’y habituer et apprendre à le gérer. Si, précisément, tu es frileux.se, alors la douche froide ou d’autres pratiques de familiarisation avec le froid sont toutes indiquées pour toi.  

Ensuite, le froid procure une sensation de bien-être, de joie et de détente. Ses vertus anti-dépressives sont attestées : on a observé que la douche froide entraîne la sécrétion d’endorphines et de noradrénaline. 

Elle donne de l’énergie au matin et aide à démarrer la journée en confiance. 

Sur un plan plus subtil, la pratique de la douche froide, envisagée comme une discipline quotidienne, offre un terrain d’exploration du mental et de travail de nos résistances. Quand on a réussi à tenir le challenge de la douche froide, bien d’autres challenges deviennent possibles. Ainsi, la confiance en soi est stimulée et une boucle positive se met en place.

Et le plus beau dans tout ça, c’est que la douche (très) froide nous ramène, en un instant, au moment présent. Un peu comme une méditation instantanée, quoi !

J’en veux pour preuve le (mauvais) exemple de la douche froide si efficace en cas de grosse colère ou contrariété. Est-ce que la douche froide ne met pas un stop radical aux « ressassements » mentaux ?

Bon, être convaincu c’est une chose, passer à l’action, c’en est une autre ! 

Comment s’y mettre ?

1. Règle n° 1 : En y allant pro-gres-si-ve-ment*  !

Il y a plusieurs manières d’être progressif.ve :

– en jouant avec la durée de la douche qui, au début, ne durera que quelques secondes avant de s’allonger pour durer 3  minutes (circa).

– en modulant aussi les zones du corps : par exemple, les premières fois, tu ne mouilles que tes jambes et peu à peu tu remontes pour finalement doucher tout ton corps (hi hi hi, derrière le cou, c’est affreux !) ainsi que la tête si tu t’en sens le coeur.

– et finalement, tu peux aussi jouer avec la température de l’eau et progressivement faire baisser la température de ta douche jusqu’au « tout froid ». Personnellement, je n’aime pas les demi-mesures et je préfère attaquer direct bien froid : l’avantage c’est que la vasoconstriction créée par le froid insensibilise le corps :+) 

*ou pas : si tu es, comme moi, “tout ou rien”, tu préféreras foncer, directement, la tête sous l’eau… A chacun son truc !

2. Règle n° 2 : En se donnant un cadre : 

Par exemple, se dire qu’on prend une douche froide tous les jours pendant une semaine pour commencer.

Mais pour intégrer une nouvelle habitude soit intégrée, il est recommandé de la tenir 40 jours. 40 jours de douche froide, c’est un challenge intéressant, non ?

Le cadre peut aussi être un partage avec un.e ami.e. Le groupe, c’est soutenant.

3. Règle n°3 : Et en recourant à ces quelques “tips” : 

A certains passages « délicats », une grande expiration aide à passer le cap. Pour certain.e.s, le plus délicat, c’est le ventre. Pour d’autres, ce sont les épaules. Quoi qu’il arrive, on expire et on se détend.

Chanter ou écouter de la musique aide aussi à se décontracter. 

4. Règle n°4 : Prendre de la distance :

Et dans cette histoire, le plus intéressant c’est d’observer : observer ce qui se passe dans mon corps, observer ce qui se passe dans mon mental. Observer. Au lieu de dire “j’ai froid”, tu diras : “mon corps frissonne”. 

On en revient au point de départ et à cette vertu de la douche froide : nous déciller les yeux.

En conclusion de cet article, j’ai envie de terminer sur la joie que procure la douche froide.

Pas besoin d’explications scientifiques (même si elles existent), observons seulement ceci : après la douche froide, on a le sourire, on a envie de rire. Et pour l’illustrer je copiecolle (si, si, ce mot est dans le dictionnaire du français libéré) l’un ou l’autre message de nouveaux afficionados : 

“Bonjour ! Hier matin, j’ai explosé de rire sans raison sous une longue douche froide ! Voilà 🤷🏻‍♂️ 🤣
D’ailleurs j’y vais avec de plus en plus d’entrain.
C’est si agréable de traverser cet hiver avec un petit manteau sans doublure et sans chauffage au bureau, et de sentir bien✌🏻
Merci le froid ❄️🩲” Sandevi 

“En mode conquérante ce matin. Mes douches fraîche sont de + en + froide ” même pas peur ” et autre effet ??? Je n’ai plus de poche sous les yeux. 😁🥳 bonne journée à tous.” Céline

Bonne douche ! Bon hiver ! A bientôt ! Et partage-nous tes remarques en commentaire !

 

Les quatre trésors du printemps

Les quatre trésors du printemps

Le potager est presque vide, les provisions dans le garde-manger se tarissent… c’est la fin de l’hiver et c’est carême ! Avant la fête de la Vie, la nature semble nous convier à un passage par la disette (ou le jeûne) et le nettoyage. Et pour ce grand nettoyage de...

Le Kundalini Yoga

Le Kundalini Yoga

Chaque mardi, Valérie propose un cours de Kundalini yoga au Crapaud Sonneur à Beaumont-Sardolles Le Kundalini Yoga est un moyen rapide pour se détoxiquer, dégager les canaux énergétiques et affiner la conscience. Il utilise la respiration, le son, la relaxation, la...